ENGLISH
 
 
 
Accueil
Mon Parcours
Psychothérapie
Conférences
Coaching
Ressources
Disponibilités
F.A.Q.
Me Rejoindre
 
 
 

La gloire de Dieu,
c'est l'homme qui vit pleinement.


~ Saint Irénée                                                                                       


Il n'est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être


~ George Eliot                                                                                     

 
 
JE PRATIQUE TROIS FORMES DE PSYCHOTHÉRAPIE. . .

THÉRAPIE INDIVIDUELLE
(auprès des enfants, des adolescents, des adultes)

THÉRAPIE CONJUGALE

THÉRAPIE FAMILIALE

Vous pourrez trouver ci-dessous une réponse à la plupart de vos questions. Je vous invite à me téléphoner ou à m’envoyer un courriel si vous avez d’autres questions ou préoccupations.
Depuis combien de temps pratiquez-vous la psychothérapie et la thérapie familiale?

Quelles approches utilisez-vous?

Pratiquez-vous la thérapie individuelle auprès des enfants et des adolescents? En quoi est-elle différente de la thérapie auprès des adultes?

Quels sont vos domaines d'expertise?

Comment la psychothérapie fonctionne-t-elle?

Quel est le but ultime de la psychothérapie?
 
 

 
 
 
 
Depuis combien de temps pratiquez-vous la psychothérapie et la thérapie familiale?

J'ai achevé ma maîtrise en psychologie (M.Ps.) à l'Université de Montréal en 1986 et je travaille dans le domaine de la psychothérapie depuis ce temps. Donc, c’est depuis un peu plus de 30 ans que j’œuvre dans ce domaine.

Durant les dix premières années, j'ai accumulé beaucoup d'expérience clinique, surtout en travaillant avec des enfants et des adolescents.

En 1990, j’ai commencé mon apprentissage de la thérapie familiale dans le contexte d'un hôpital d'enseignement, le Scarborough General Hospital Child and Family Clinic. J'ai ensuite décidé de retourner aux études pour explorer plus en profondeur les dynamiques familiales que j’observais dans mon travail clinique.

J'ai complété un doctorat (Ph.D.) en psychologie en 1999.
Retour en haut ▲
 
 
Quelles approches utilisez-vous?

La plupart du temps, j'applique une des trois approches suivantes, selon vos besoins:

1) Approche systémique, où la plupart du travail thérapeutique se déroule à l'intérieur d'un contexte de famille ou de couple (d'où la notion de système);

2) Approche cognitive-comportementale, où on se concentre sur ce que vous faites et comment vous comprenez ce qui arrive dans votre vie;

3) Approche « Thérapie brève orientée vers les solutions », où on met l'accent sur votre futur plutôt que votre passé, et où nous travaillons ensemble pour créer des situations positives et constructives, pour commencer à changer votre vie et vos relations en l'espace de six à huit rencontres.
Retour en haut ▲
 
 
Pratiquez-vous la thérapie individuelle auprès des enfants et des adolescents? En quoi est-elle différente de la thérapie auprès des adultes?

Oui. Je travaille avec des enfants âgés de trois ans et plus ainsi qu'avec des adolescents.

Dans ma thérapie auprès des enfants, le jeu et les activités ludiques occupent un rôle important puisque les enfants communiquent souvent mieux à travers le jeu que par la parole. (Je suis d’accord avec Michel de Montaigne, qui a écrit que
« Les jeux des enfants ne sont pas des jeux, et (il) faut juger en eux comme leurs plus sérieuses actions. ») La salle où je pratique la thérapie contient du matériel de dessin et des jouets (ou « matériel thérapeutique de jeu » si vous préférez!) Quand je travaille avec de jeunes enfants, j’implique souvent les parents comme co-thérapeutes parce que vous êtes, en tant que parents, les véritables experts sur vos enfants et que vous avez la plus grande influence dans leur vie.

Avec les adolescents, les paroles deviennent beaucoup plus importantes que les jeux en tant que medium de communication, et je vois normalement les adolescents sans leurs parents, à moins que le problème soit de nature relation parent-enfant. La confidentialité est très importante pour les adolescents puisqu'ils sont en processus d’individuation (indépendance croissante des parents). Il est important que je développe une relation de confiance avec eux, pour éviter de devenir « l'agent » envoyé par les parents pour les « arranger ».
Retour en haut ▲
 
 
Quels sont vos domaines d'expertise?

Comme je l'ai déjà mentionné, je m'intéresse particulièrement au travail thérapeutique avec des enfants et des familles.

J’ai fait du travail clinique auprès d'enfants avec des handicaps physiques, des difficultés émotionnelles ainsi qu’auprès d'enfants préscolaires autistiques.

Je travaille avec des enfants qui souffrent de troubles de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité (TDA et TDAH) et avec leurs parents, qui ne veulent pas dépendre exclusivement du Ritalin® ou d’autres médicaments pour gérer leur comportement.

Ma thèse de maîtrise s’intitule « Social withdrawal intervention through Symbolic Modeling » (intervention auprès des enfants socialement isolés par une méthode d’imitation sociale). Elle traite d'une méthode pour aider les enfants timides.

Ma thèse doctorale s’intitule « Mother-son interactions predictive of high parentification self-reported by adolescent sons » (Interactions mère-fils qui sont des facteurs de prédiction d’un niveau élevé de parentification). Elle porte sur les besoins relationnels des enfants à l'intérieur de leur famille.

J’ai une expertise particulière dans la thérapie familiale et je rencontrerai parfois trois générations quand les grands-parents sont très impliqués et qu'ils apportent une perspective importante.

Je travaille aussi avec des couples, plus souvent dans les domaines de la communication et de la résolution de conflits.

Je possède également une expérience considérable en thérapie individuelle dans des contextes professionnel et organisationnel, pour traiter le stress, la dépression, le burn-out et les difficultés relationnelles.
Retour en haut ▲
 
 
Comment la psychothérapie fonctionne-t-elle?

J'aime bien le point de vue de Jung sur cette question. D'après lui, il y a trois étapes dans la psychothérapie, qu'il nomme la Confession, l’Éducation, et la Transformation.

La Confession fait du bien à l'âme, et souvent les propos que vous trouvez les plus difficiles à dire sont ceux que vous avez le plus besoin d’exprimer. (Jung a aussi écrit, « Trouvez ce dont une personne a le plus peur et vous saurez de quoi sera fait sa prochaine étape de croissance » !) La thérapie est un bon point de départ pour vous ouvrir, et pour pratiquer ce que vous devrez peut-être dire à une personne qui vous est chère.

Le simple fait de discuter de ce qui vous préoccupe peut souvent vous donner une bonne nuit de sommeil après une longue période d’insomnie et d’inquiétude. Ce qui auparavant paraissait une situation impossible à surmonter ne l'est plus.

Souvent, le premier avantage de la thérapie est ce sentiment de soulagement ou de paix, qu’enfin vous êtes capable de parler de sujets que vous ne pensiez jamais pouvoir aborder. Il est bon non seulement de parler, mais d'être entendu et compris. Parfois les amis ou la famille, malgré tout l'amour qu'ils vous portent, sont trop proches pour être capables de vous comprendre.

L'Éducation, ou établir des liens entre pensées et événements, fait aussi partie de la thérapie. Parfois, ceci implique d'apprendre de nouvelles compétences ou de réaliser qu’un certain sentiment ou une certaine façon de penser est normal. L'Éducation peut aussi signifier apprendre de nouvelles façons de communiquer ou d'exister dans vos relations avec votre conjoint ou votre famille.

La Transformation signifie changement, et en tant que résultat des deux premières étapes, la thérapie amène un changement positif : dans votre perception de vous-même et de ce que vous vivez – dans votre perception des autres – et aussi, plus concrètement, dans vos paroles et vos actions. Le changement constitue le résultat le plus concret de la thérapie et c'est le résultat qui apporte souvent le plus de satisfaction.
Retour en haut ▲
 
 
Quel est le but ultime de la psychothérapie?

D'après un philosophe, « la vie non examinée ne vaut pas la peine d’être vécue ». Un des buts de la psychothérapie est de vous permettre d'examiner votre vie, de prendre conscience de là où vous êtes et d’où vous voulez aller.

Quand on a demandé à Freud d’offrir sa définition de la santé mentale, de quelqu'un qui est bien émotionnellement et sain mentalement, il a parlé d’une personne qui serait capable de bien travailler et de bien aimer: Une bonne définition d’une vie réussie, à mon avis.

Une autre définition de la réussite, souvent citée par John F. Kennedy, est « la pleine utilisation de ses pouvoirs en vue de l'excellence ».

Le but de la thérapie est donc de découvrir ce que vous voulez vraiment dans la vie, où vous voulez vous rendre, qui vous voulez devenir . . . de déterminer comment vous pourriez vous diriger dans cette direction . . . et ensuite, de partir en voyage . . .
Retour en haut ▲
 
® 2007 Dr. Darrell Johnson. Tous droits réservés
 
thérapie conjugale, de couple; thérapie familiale; thérapie individuelle auprès des adolescents, des enfants; approche cognitivo-comportementale/ CBT; approche systémique; thérapie brève orientée vers les solutions